Élévation, division des personnalités et premiers featurings pour Josman avec "SPLIT".

Après une ascension fulgurante prononcée par les titres "dans le vide" et "high life" sur "matrix" et "000s", un premier album acclamé et certifié disque d'or en décembre dernier ainsi qu'une série d'extraits alléchants et interminable pour "SPLIT"; Josman a enfin délivré son nouvel album le 6 mars dernier. C'est avec une grande attente que le public a peut découvrir la nouvelle oeuvre du rappeur de Vierzon tout en restant confiant à l'égard de son potentiel. Et c'est que ce Josman a démontré au sein des 23 pistes de "SPLIT" toujours en alchimie avec son fidèle producteur et amie "eazy dew". Pour directement s'immiscer dans l'oeuvre il faut bien prendre en compte la volonté et la signification de la thématique choisie par l'album.

"SPLIT" est directement référencée à l'œuvre cinématographique de M. Night Shyamalan qui porte le même nom. Ce film sortie en 2016 relate L'histoire d'un jeune homme nommé Kevin, atteint de 23 personnalités différentes, chiffre correspondant aux nombres de chansons constituant l'album. Pas de coïncidence, "SPLIT" est une véritable expression des différentes facettes de josman, de l'homme isolé à l'homme amoureux. Avec donc 23 personnalités exprimées parfaitement au sein de l'album, il est intéressant de décrypter (en regroupant) les thématiques sentimentales démontré par Josman ainsi que de constater son évolution grâce à des featurings de haut-standing (hamza,chily,seth gueko et zed).



L'album peut donc être analysé en trois parties la première portant sur les personnalités de doute, solitude et de rage, la deuxième exprimant le besoin d'argent ainsi qu'un puissant ego-trip et la troisième témoignant des personnalités amoureuses de josman.


On débute donc "SPLIT" avec un josman prônant la mélancolie ou encore des interrogations sur la société. L'intro "larmes de sel" ainsi que les sons "seul" ou "factice" racontent un josman écorché par le doute et écoeuré par le monde. On arrive à ressentir l'écart que porte "Jos" a l'égard du stress citadin à travers son titre Bambi qui retrace son enfance de jeune provincial et sa "mauvaise humeur" est démontré dans la piste du même nom en featuring avec leto. Et c'est principalement dans la track 6 intitulé "seul" que je josman présente ses premières personnalités mélancoliques : "Je suis perdu je sais même pas ce que j'envisage". La première partie de l'album est donc concentré sur un jeune artiste isolé du monde mais gardant sa hargne en lui, on arrive enfin à comprendre la complexité de l'esprit de josman et on assiste de plus à ses pensées envers la société ainsi qu'à ses regrets et ses volontés envers les gens l'entourant.


L'album prend cependant une autre tournure à partir du titre "sexe, argent et drogues" en featuring avec un parrain du rap : seth gueko. Contrairement à sa vision de solitaire déjà exprimé dans ses anciens projets (comme par exemple dans j000s avec "loto"), Josman démontre dans "SPLIT" une personnalité plus ego-trip, tourné vers l'entertainment à partir donc la track 9. C'est une surprise plutôt agréable de voir le jeune rappeur démontré une autre vision de lui même si on sait très bien qu'il n'est pas attaché à cette éthique de "rappeur" et qu'il préfère amplement sa vrai vie simple en famille. On voit donc des sons comme "bon.char" ou "Bruce Wayne" (en featuring avec zed) s'inscrire dans les premiers bijoux d'ego-trip de Josman. La phase "J'veux plonger dans l'cash comme Picsou" extrait de "Bruce Wayne" témoigne du changement de direction radical pris par "jos" au sein de la deuxième partie. Cette attirance à l'argent est d'une des personnalités les plus démontrées dans cette deuxième partie, josman y consacre même 2 sons : "malette" et "illégale". Le rappeur entreprend aussi des concepts originaux: de l'hommage à la vierge féminine dans "fleur d'amour" aux mélodies excentriques de "dégaine" en feat avec Chily. Entre des personnalités nouvelles et de nouveaux thèmes abordés, Josman a pris des risques et cela fonctionne à la perfection.



La troisième partie de l'album se concentre sur un point fort de la carrière de josman : ses personnalités amoureuses. On ne peut oublier les titres phares de josman au cours de sa carrière comme "XS", "j'aime bien" ou encore "pussyboys" qui ont été essentielle à sa renommée et son succès. Josman finit donc son æuvre par 3 titres prônant l'amour accompagné de 2 transition régulant les personnalités de josman. Josman s'exprime ici sur ses regrets amoureux avec "babygirl" : "Babygirl j'étais lâche égoïste et malhonnête". Mais parle aussi de s'évader dans "à notre âge : "Des gouttes d'amour sur son visage". Enfin dans "stop!" conclusion à l'album, Josman raconte son overdose à l'amour qu'il cache par ses volontés d'argent et de drogue : "Désolé mi amor J'ai plus d'amour en stock et j'fais pas d'réassort". Ce dernier son conclut donc bien l'album en exerçant en quelque sorte un résumé des personnalités de Josman au fil des pistes. On se sent touchés par sa division au fil des paroles, Josman à réussi à adapter une oeuvre cinématographique en album, une réussite assurément.



Au-delà de la construction de l'album, "SPLIT" est une prouesse de technicité et d'ambiance variées. Le travail réalisé par les producteurs comme eazy dew, myster et josman lui-même sur les mélodies et plus tranchant, plus harmonieux que sur les anciens projets du rappeur ce qui peut-être vu de différents points chez les fans (on ne s'en cache pas, on trouve le résultat splendide de notre côté ^^).

L'album exerçant en quelque sorte un résumé des personnalités de Josman au fil des pistes. On se sent touchés par sa division au fil des paroles, Josman à réussi à adapter une oeuvre cinématographique en album, une réussite assurément. Au-delà de la construction de l'album, "SPLIT" est une prouesse de technicité et d'ambiance variées. Le travail réalisé par les producteurs comme eazy dew, myster et josman lui-même sur les mélodies et plus tranchant, plus harmonieux que sur les anciens projets du rappeur ce qui peut-être vu de différents points chez les fans (on ne s'en cache pas, on trouve le résultat splendide de notre côté ^^). Josman à également sortie ses premiers son en collaboration avec d'autres artistes sur ses projets. Son flow et sa technique s'adapte avec tous les rappeurs; josman réussit à s'adapter au flow magique de Hamza, il prend des airs cassants accompagné de zed et sort même son côté excentrique au côté de l'atypique Chily.


En finissant "SPLIT" on ressent donc une réelle histoire, un concept particulier articulé par des pistes tout aussi poussé avec une participation de rappeurs renommés et efficaces. "SPLIT" est donc une division de personnalités, une élévation mais surtout un album respirant le rap, résultat d'un acharnement et d'un talent indétrônable à Josman.

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

5 morceaux pour rider de nuit

orsque les lumières de la ville s'éteignent, que les volets se ferment et que les clubs ouvrent apparaît un sentiment d'évasion, une envie de prendre ses jambes ou son véhicule pour rider tout en écou