10 sons classiques à écouter pendant le dé-confinement

INTRO :

La période de confinement arrive à sa fin pour les français, mais est-ce que tu as pris le temps de te plonger dans l'écoute des sons incontournables de notre culture du rap ? Si ce n'est pas le cas, laisse moi te présenter 10 titres qui valent la peine d'être écouter au moins une fois dans sa vie, à travers différentes époques. 10 classiques qui te feront traverser différentes émotions, et toujours à consommer sans modération.


Les classiques "mélancoliques"


L'enfant seul : Oxmo puccino(1998)

Il n'y a rien de plus poétique qu'un texte d'Oxmo Puccino. Ici, l'auteur accorde ses lignes aux enfances meurtries. Virtuose de la rime, Puccino fait rejaillir les démons de l'enfant désœuvré, sans amour ni famille. L'enfance, une maladie dont on ne guérit pas, qui définit le futur adulte dans un monde qui semble hostile quand on se forge à base d' harcèlement, de solitude, de suicide et de misère. L'écrivain nous parle ici d'une histoire qui peut toucher tout enfant, peu importe le milieu social. En outre, il est l'un des rares à avoir aborder ce thème avec tant de justesse, surpassant même la richesse des mots d'IAM avec le titre "petit frère".


Si tu nous demandais : Mafia K'1 Fry (1999)

C'est donc en 1999 que le groupe dévoile "Légendaire", un projet contenant des titres aussi percutant les uns que les autres. Mais le titre "si tu nous demandais" se démarque, il y dévoile un constat d'urgence pour la jeunesse des années post 2000 des quartiers de France. La richesse des propos et du lexique accorde à cette chanson une dimension poétique, digne des plus grands écrivains de notre histoire.



Qu'est ce que tu veux : La brigade (1999)

La brigade est sans aucun doute l'un des groupes les plus emblématiques du siècle précédent. Également connu pour sa qualité d'écriture indiscutable, ce titre montre un aspect de désespoir. Malgré le fait de rapper pour être entendu, le groupe montre un sentiment non pas d'abandon, mais de lassitude. Le refrain témoigne de cette situation dramatique, ou les paroles ne peuvent améliorer cet état d'urgence, ou les paroles ne peuvent faire réagir le gouvernement, ou les paroles ne restent qu'une simple allégorie de la misère et de la délinquance.


Mystère et suspens : Fonky family (2001)

Si la misère de la rue se veut être le thème majeur du XIXème texte, il est également le sujet phare du début des années 2000. Ce récit présente la dangerosité de la vie de quartier. La mort se veut être le plus grand ennemi de cette vie de dur labeur, laissant des femmes veuves et des enfants orphelins dans un monde se voulant civilisé et juste.


Ma définition : Booba (2002)

Écrivain le plus authentique de ce siècle, Booba raconte la rue sans artifice. Ce chef d’œuvre, c'est la vie du jeune rappeur, prit entre ce qu'il voit et ce qu'il ressent, B2O se veut plus direct, plus choquants et donc plus percutantes que les artistes du début du XXème siècle. C'est sans aucun doute ce qui fait qu'aujourd'hui, il est l'un des artistes les plus importants du paysage culturel français.

Les classiques "entraînants"


Mafia Trece : nerfs à vifs (1999)

Ce titre est certainement le plus polyvalent de cette sélection, car si le texte du groupe se veut être mélancolique, le flow et l'instru rock dévoile un aspect bien plus joyeux. La chanson attire l’œil notamment sur le solo de guitare final, élément introuvable dans le rap de 2020 ! C'est pour cela qu'il est impératif de connaître un tel chef d’œuvre, avant qu'il ne sombre dans l'oubli collectif.


Mc solaar : Solaar pleure (2001)

Je ne veux as jouer les nostalgiques qui n'ont que cette phrase à la bouche "c'était mieux avant". Mais ici, nous tenons un chef d’œuvre. Le grand Mc solaar, amoureux des mots, utilise avec soin ses facultés de poète afin de nous plonger dans un combat spirituel entre Solaar et Satan, l'ennemi du bien. Il n'y a que dans cette œuvre que vous trouverez un rôle aussi palpitant chez les divinités chrétiennes.


Sniper : Gravé dans la roche (2002)

Sans aucun doute le plus grand titre du groupe ! Mélanger entre mélancolie d'un début de carrière difficiles et la jouissance des bienfaits du succès, ce classique dévoile ce que les membres du groupe savent faire de meilleur. "gravé dans la roche" est donc une chanson emblématique des années 2000.




Rohff : Le son qui tue (2004)

Beaucoup de titres de Roh2f sont considérés comme des classiques. Mais celui-ci attire l'attention pour sa musique si atypique, ou l'on y retrouve un rappeur confiant, comme à son habitude. Mais cette fois-ci avec un soupçon d'éloquence et de poésie non négligeable. Le son ne tue pas, il fait renaître les émotions joyeuses d'un art du rap qui tourne en rond, qui aborde des thèmes similaires. C'est donc un renouveau majeur que propose l'artiste à l'époque.


113 : Marginal (2005)

Tout y est ! Flow efficace, clip inspirée des vies riches américaines, refrain efficace, instru légendaire. Ce titre te fera obligatoirement bouger la tête. Le groupe incarne des hommes, prêt à tout pour accomplir leurs rêves, en devenant hors la loi si il le faut. C'est donc un concentré de revendications mélodieuses qui s'abattent dans nos oreilles d'auditeurs passionnés.



CONCLUSION :

Ces classiques, aussi bons les uns que les autres. Ils sont notamment comparable à des vins, ce sont des grands cru. A déguster, analyser, digérer, afin de discerner chaque parfin qu'apporte ces bouteilles qui sont évidemment à consommer sans modération.


VOUS AUSSI PARTICIPEZ ET PROPOSEZ VOS GRANDS CLASSIQUES EN COMMENTAIRE : AFIN QUE NOUS PARTAGIONS ENSEMBLE NOTRE CULTURE DU RAP, NOTRE ART FAVORIS.


Informations complémentaires :

Virtuose : Personne extrêmement habile dans un art, une technique, une activité : Un virtuose du pinceau.


Sources :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/virtuose/82151

114 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout