5 Titres qui ont fait la légende d'Ateyaba !

On ne vous apprend rien en vous disant que le rappeur de Montpellier fut le plus gros "game changer" de la dernière décennie.

Visionnaire, virtuose, tel sont les adjectifs qui définissent aujourd'hui ce personnage si intéressant que ce soit sur le plan esthétique que sur le plan musical.

Composé de deux mixtapes, d'un EP et d'un génialissime unique album, la discographie d'Ateyaba a littéralement marqué le rap français par son renouveau planant aux niveaux des productions et surtout par son côté manga qui est aujourd'hui commun au sein de l'hexagone mais qui fut à l'époque complètement décalé avec la Trap Hardcore.

Mais voilà, hormis si vous êtes très patient, six ans sans un moindre projet c'est long, très long même quand on sait à quel point Ateyaba a la capacité de produire des véritables pépites au sein de nos oreilles.

Depuis 2018 pourtant le rappeur s'est montré plus présent avec quelques apparitions sur les projets de ses fidèles producteurs Ikaz boi et Myth Syzer mais aussi sur des projets comme "Zombie Life" de Hamza ou "Imany" de Dinos.

On l'a également vu à l'oeuvre sur la chaîne YouTube "Spirits of ecstasy" avec des masterclass tel que "Lgbiri" et "PDRB" qui n'ont fait que mettre l'eau à la bouche à tout fans de Hip-Hop.

Alors si 2020 était la bonne, que "Ultra violet" montrait enfin son visage, il est de bonne augure de plonger dans la discographie du pharaon et d'en extraire cinq de ses titres pour prendre compte de l'influence et du génie du rappeur et surtout se préparer (on l'espère) à un nouveau braquage de l'industrie de ce dernier.


1 - MTP Anthem

En 2012, le rap français voit arriver dans ses rangs un jeune homme nommé Joke.

Avec son premier projet dit "Kyoto", le rappeur se doit d'introduire son univers musical, de casser les codes. A la 7ème piste, l'auditeur se retrouve donc face à l'explicite hymne de Montpellier.

Un titre déjà osé pour Ateyaba qui sera l'un des premiers rappeur français à revendiquer une ville outre les mastodontes que sont Paris et Marseille.

Et que dire de cette ode à la ville Occitanienne.

La production signé Richie beats relève d'une grande prouesse car elle reprend parfaitement le thème du titre c'est-à-dire un ego-trip bien visé.

Le beat composé par des voix de femmes intrigantes et des percussions orientales nous laisse imaginer un Ateyaba accueilli à Montpellier comme un héros ou plutôt tel un pharaon rentrant victorieux du champ de bataille.

Et c'est exactement la vision que veut donner Ateyaba à travers le son, il se veut unique et au dessus de tous les rappeurs français en portant fièrement l'étendard de MTP.

Le rappeur cite notamment:

"Ni new yorkais ni parigo mon barrio est

Très au dessus, MTP la ville soleil" ce qui démontre le culot du jeune Ateyaba, déjà au sommet de son art.

Ce morceau restera l'un des meilleurs du projet et marquera un palier dans la carrière de Joke.

La production originale et efficace sera remarqué et sera une première étape dans ce qu'on pourrait appeler le changement de jeu d'Ateyaba qui accéléra cela avec la sortie de son deuxième projet "Tokyo".


2 - Max B

Dédié un titre entier au rappeur de Dipset fut comme une thérapie pour Ateyaba.

En effet ce titre rend hommage à celui dont le Cloud rap doit tout et dont la vie s'est arrêtée symboliquement par une peine de prison de 75 ans en 2009.

Un homme donc qui a fortement aidé Joke dans sa conception musicale.

Le morceau repose sur des paroles de sagesses du rappeur qui signifie sa chance d'être libre "J'ai pas d'euros sur ma tête" tout en craignant la mort "La vie c'est court. On peut interpréter cette hommage comme un passage de flambeau de Max B à Joke afin que ce dernier reprenne les bases qu'avait posé l'Américain.

Côté production on retrouve un esprit très soul mais aussi planant.

La mélodie résonne comme un chant reposant, témoignant de l'émotion que nous procure Ateyaba en parlant de son maître d'arme Max B.

L'artiste citera notamment "Chaque n*gga devrait écrire à Max" soulignant l'importance de ce dernier pour le nouveau rap que dessine petit à petit Joke au sein du paysage français.

Ce son marquera les esprits par son côté bipolaire.

En effet Ateyaba sera capable dans ce morceau de parler d'armes à feux tout en se basant sur un flow très lent et envoûtant, à l'image donc du cloud rap que le rappeur sait tant bien faire.

Un morceau impactant pour la carrière du pharaon qui montrera ses capacités à poser sur tout types de productions.


3 - Harajuku

Voilà sûrement l'un des morceaux les plus importants de la décennie sur le point influence.

Mené par une production dingue de Richie, le beat nous emmène vers le Japon avec une ambiance très asiatiques coupé par des basses rapides et planantes.

Ateyaba est un des premiers rappeurs français à introduire l'univers Japonais, chose aujourd'hui courante au sein de notre contrée.

Génialissime, l'artiste nous emmène pour un voyage au sein du pays du soleil levant en racontant les endroits où il passe "Sur Tokyo j'suis à Shibuya" tout en démarquant son attirance nippone "Tout au fond d'une jap' mais pas dans une Nissan".

Le son fut un véritable succès par premièrement son univers mais aussi par le flow pionnier d'Ateyaba qui se targuera de raconter ses expériences avec un charisme sans égale tout en donnant à ses lyrics une atmosphère planante rappelant le screw de Houston.

Un morceau visionnaire sur le plan musicale mais aussi sur le plan esthétique avec à la clé un clip magnifique nous transportant directement au coeur de la capitale Japonaise.

Ce titre marquera le début d'une nouvelle ère complétée deux ans plus tard avec la sortie du premier album du rappeur.


4 - Menace

L'interlude nous l'avait annoncé, Menace serait un changement brutal d'horizon pour le rap français.

Figurant sur le premier album studio d'Ateyaba, le morceau se base sur deux éléments très importants et sonne comme un avertissement mélodieux aux adversaires du pharaon.

Tout d'abord la production, signé Mr Punisher, relevant d'un changement d'ambiance très harmonieux en passant d'un style plutôt électro-trap pour annoncer l'arrivée du refrain à une mélodie douce et planante pour les couplets surplombé d'une couche de smooth.

Mais aussi le thème du morceau racontant une aventure amoureuse entre Ateyaba et une femme interprété comme une tireuse "Ma princesse peut te mettre une balle en pleine tête".

Le son nous emmène sur la côte Ouest des états-unis. Ridant les belles routes de Los Angeles, Ateyaba nargue le rap français et se sent comme une menace accompagné de sa criminelle. Le lieu décrit n'est pas une coïncidence

À travers la ville du G-funk, l'artiste montre au rap français qu'il est trop loin pour lui, qu'il est insaisissable musicalement.

Un titre donc provocateur et jouissif à nos oreilles, donnant envie de s'évader à travers une belle voiture en oubliant tous ces problèmes.

C'est cette magie auditive que Joke a réussie à transmettre par "Ateyaba", un univers toujours plus planant assortie à des paroles violentes regorgeant d'ego-trip et de sentiment de liberté.

Un grand moment de rap français.


5 - On est sur les nerfs

Que serait la carrière d'Ateyaba sans cette énorme banger qui l'a fait connaître au grand public.

"On est sur les nerfs" est l'aboutissement d'un travail acharné, la consécration au sein des charts de celui qui venait de tout changer.

Produit par Ikaz boi, le morceau repose sur une mélodie ultra-agressive reprenant certains codes de la "french touch" des DJ les plus influents du monde.

Le tempo du titre commence par un bpm lent et inoffensif soigné par les paroles d'Ateyaba qui marque son coup de grâce "MTP connaît la méthode".

Puis les 808 s'enflamme et Joke lance son flow dévastateur changeant d'ambiances très rapidement en soulignant sa domination "la concurrence se fait engloutir par des trous noir", "personne ne peut venir contrer cette énergie".

Le titre marque le début d'une ère très turn up au sein du rap français en s'appuyant sur des gestuelles toute fraîche et sur des combinaisons musicales oppressantes donnant au morceau une atmosphère de victoire du pharaon.

Un banger connu par tous fans de rap français et qui a fait en 2014, le bonheur des soirées et des festivals en France ainsi qu'à l'international.

Une nouvelle innovation musicale pour le Montpelliérain qui marquera à tout jamais les oreilles de notre génération.



En attendant "Ultra Violet", on espère donc que Joke se révélera aussi visionnaire dans son interprétation musicale.

Mais surtout on veut revoir notre esprit vacillé au sein de ses morceaux, chose qui ne s'est pas produite depuis bien longtemps, malheureusement.

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout